Rechercher
  • Douaâ lekhzoumy

Chine: des millions d'euros détournés grâce au système de reconnaissance faciale du gouvernement

Un dispositif de vérification d'identité du gouvernement, via la reconnaissance faciale, a été induit en erreur pour émettre de fausses factures, et mieux récupérer de l'argent.

170 millions de caméras de reconnaissance faciale étaient censées être installées en Chine en 2020. - Dahua Technology


Le recours à la reconnaissance faciale n'empêche pas l'un des systèmes de vérification d'identité du gouvernement chinois d'être faillible. D'après l'agence de presse Xinhua, un groupe d'escrocs serait parvenu à induire en erreur ce même système de vérification en utilisant de simples photographies haute définition achetées sur un marché noir en ligne.

Par le biais d'une application dédiée, ces photos ont été manipulées pour recréer des vidéos des visages capturés, et donner ainsi l'impression d'un visage en mouvement. De quoi déverrouiller le système et permettre à ces hackers de mieux s'y introduire. En l'occurrence, ces derniers s'en sont servis pour émettre de fausses factures à l'attention des personnes dont ils avaient usurpé l'identité.


De fausses factures


Le parquet populaire de Shanghai, dans le district de Hongkou, estime le montant de ces fausses factures fiscales à 500 millions de yuans, soit l'équivalent de près de 65 millions d'euros. Ces factures invitaient à verser de l'argent à une société écran, créée pour l'occasion. Un avis publié sur le compte WeChat (une application de messagerie très populaire en Chine, ndlr) du procureur de Shanghai met en cause deux citoyens chinois, désormais poursuivis. Ce même duo serait en activité depuis 2018.

L'enquête de Xinhua souligne le faible coût d'une telle opération. Les applications chinoises à même de modifier les photos d'identité, dont Huo Zhaopian, Fangsong Huanlian ou Ni Wo Dang Dian, sont aisément accessibles au téléchargement, gratuitement. D'autres services conçus pour induire en erreur des systèmes de reconnaissance faciale sont, eux, téléchargeables pour moins de 250 yuans.

En Chine, la reconnaissance faciale s'invite partout. La vérification d'identité biométrique, à partir de photos ou vidéos, est particulièrement utilisée pour valider des paiements mobiles ou pour s'authentifier sur les sites de services publics. Et, depuis fin 2019, la reconnaissance faciale s'avère obligatoire pour acheter un smartphone.


Source : Elsa Trujillo pour BFMTV

2 vues0 commentaire

© 2020 Surtymar Engineering - Tous droits réservés  |  Politique de cookie  |  Politique de confidentialité  |

Suivez-nous sur :

  • Facebook
  • LinkedIn - Black Circle
  • Twitter
  • Instagram